Vous pouvez avoir de nombreuses questions sur la façon de tomber enceinte, en particulier si vous souffrez d'une maladie sous-jacente. Prendre soin de son corps est un bon premier pas pour optimiser sa fertilité. Mais que pouvez-vous faire d'autre pour améliorer vos chances d'avoir un bébé ?

Enregistrez la fréquence du cycle menstruel

Une femme qui souhaite avoir un bébé doit surveiller si les premiers jours de ses règles ont tendance à se produire au même nombre de jours d'intervalle chaque mois, ce qui est considéré comme régulier. À l'inverse, ses règles peuvent être irrégulières, ce qui signifie que la durée de ses cycles varie d'un mois à l'autre. Vous pouvez voir le site spécialisé dans le domaine. En suivant ces informations sur un calendrier, une femme peut mieux prédire quand elle pourrait ovuler.

Surveillez l'ovulation

Les femmes ayant des cycles réguliers ovulent environ deux semaines avant l'arrivée de leurs règles, a déclaré Pavone. Il est plus difficile de prédire l'ovulation chez les femmes ayant des cycles irréguliers, mais elle survient généralement 12 à 16 jours avant le début de ses prochaines règles. 

Ayez des relations sexuelles tous les deux jours pendant la période fertile

La fenêtre fertile s'étend sur un intervalle de six jours, les cinq jours précédant l'ovulation et le jour de celle-ci. Chaque mois, une femme est la plus fertile ces jours-là. Ainsi, de nombreuses femmes se tournent vers de nouveaux outils technologiques, tels que des applications et des sites Web de suivi de la fertilité, pour les aider à garder un œil sur le moment où elles sont plus susceptibles de concevoir. 

Efforcez-vous d'avoir un poids corporel sain

Le poids d'une femme peut également avoir un impact sur les chances de concevoir. Le surpoids ou l'insuffisance pondérale peut réduire ces chances. Des recherches ont montré qu'une femme en surpoids peut mettre deux fois plus de temps à tomber enceinte qu'une femme dont l'indice de masse corporelle est considéré comme un poids normal. Ainsi, une femme souffrant d'insuffisance pondérale peut mettre quatre fois plus de temps à concevoir.