Vous trouvez que vos plantes de tomates ont déjà atteint la maturité et cherchez à connaître quand il faut les arracher. De l’autre côté, c’est l’automne qui, lentement mais sûrement, arrive, entraînant la diminution petit à petit des températures et de la lumière naturelle. C’est dire que les tomates n’auront plus suffisamment d’heures, comme c’est le cas en été, pour rapidement mûrir. Si vous l’avez compris, c’est le moment qui annonce progressivement la fin des cultures, et donc le temps de procéder au nettoyage de votre jardin et d’arracher les plantes de vos tomates. Vu les difficultés auxquelles sont exposées plusieurs personnes, cet article se propose de vous expliquer quand il vous faut vous mettre à la tâche.

Pourquoi n’est-il pas utile de couper vos plants de tomate ?

Quand arracher les plants de tomates? Voilà la question que se pose bon nombre de jardiniers. Avant d’entrer dans le vif du sujet, retenez qu’il n’y a aucune date fixe pour arracher les plantes de tomates. Cela se fait en fonction d’un certain nombre de facteurs liés à la météo de votre secteur. Revenant aux raisons de l’inutilité de découpage de vos plantes de tomates, il faut dire que chaque fois que vous cultivez dans votre propre potager, vous y apportez souvent certaines matières organiques. Il s’agit des feuilles mortes, du fumier, tonte, BRF, pour ne citer que celles-là, destinées à nourrir votre sol. En effet, votre sol se nourri de ces matières et devient un sol riche. En retour, ce dernier offrira tous les avantages à votre culture de tomates. Dès lors qu’un résidu de culture sert d’apport de matière organique pour le sol, à quoi bon alors de le détruire ? Rien !

Couper les plantes de tomates : l’importance de prévoir des gelées dans votre secteur

La gelée de passage : puisque la gelée ne passe pas régulièrement, il est mieux de protéger le pied de votre tomate contre les intempéries d’une gelée qui pourrait venir par surprise et durer plusieurs jours. À défaut, vous pouvez couper les pieds et faire mûrir en intérieur les tomates.